Trois truites.......je n'en demandais même pas autant!

Publié le 19 Mai 2017

C'est avec un plaisir certain que je retrouve "enfin" la rivière.

Cette "saison mouche 2017", comme souvent, me laisse sur l'idée que je ne fréquente pas assez les bords de la rivière......mais entre sorties float-tube, réservoir.....il faut choisir....

Bref, comme toujours après un petit moment de manque, je retrouve un cours d'eau somptueux.......un niveau sympa, un ciel très gris.....un vrai temps à truites diraient les anciens......"je suis au taquet ce matin!!!!".

Et, mois de mai oblige, le matin, le "resto à gobeuses" était ouvert, avec toutes sortes de friandises différentes..... 

Dans ces conditions, je décide comme souvent de prospecter plus que de pêcher....

J'attends et j'attendrais "Le" gobage, et je traquerais madame truite en nymphe à vue.....

Pour ce qui est des gobages, malgré, je le disais, la multitude d'insectes présents, surtout le matin, juste quelques gobages très très épars et "un" gobage, un seul digne de ce nom.

J'ai eu beau déployer mon arsenal de camouflage et de déplacement "incognito", la belle devait connaitre " la musique" et se mettait bien à l'abri de toute dérive inhabituelle.....un échec donc...

En nymphe à vue, ça se complique aussi.

L'eau est belle mais presque"piquée".....presque claire, mais pas très nette; comme le pêcheur!!!

Et le ciel gris mais très lumineux n'aide en rien, même avec des polarisantes de luxe.

Difficile de voir le poisson avant que lui-même nous remarque et file toutes nageoires déployées.

Et difficile aussi de détecter le moment propice du ferrage....j'en ferais les frais sur le premier poisson qui m'a bien fait comprendre qu'il avait ma nymphe dans la gueule et la recrachant violemment de plusieurs coups de tête!!!!......Trop tard, c'est le jeu!!!

Heureusement qu'une petite truite sympa me délivre d'un capot qui venait à grands pas!!!

De longs moments de contemplation, d'attente.

Une harmonie parfaite avec "dame-nature".

Je profite de cette journée de pêche, nonchalamment.

C'est bizarre comme la difficulté rend la pêche encore plus passionnante.

Dans des conditions pareilles, je me féliciterais presque à chaque prise, moi le pauvre petit pêcheur de riquettes......de ne pas avoir lâché l'affaire, d'être resté aux aguets...

J'aurais la chance de croiser un deuxième poisson, (comme ne le montre pas la photo!) plus gros, plus grand et bien dodu.

Y'a pas à dire, la petite pheasant-tail bille orange marche encore, selon les conditions.

Puis, vers 18 heures, en fin de session, ce qui sera mon plus beau "coup de ligne"...enfin, le plus beau coup de ligne pour cette truite d'une quarantaine de centimètres (comme ne le montre pas non plus la photo)....

Une prise de nymphe du bout des lèvres mais un démarrage au ferrage incroyable......direct dans la bordure de saules, m'obligeant littéralement à me jeter dans la rivière....

J'ai eu de la réussite et mon 12 centièmes a bien résisté aux rushs successifs du poisson mais aussi aux branches.....

Tripé mouillé mais heureux, je conclurais sur ce poisson n'en demandant même pas autant....

J'ai pris du plaisir comme jamais........heureux le "père JiS" (et ça ne se voit pas non plus sur la photo!!!)

Alors, Enjoy!!!!

Rédigé par Jis

Publié dans #saison 2017

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

truite dundee 20/05/2017 09:50

mon commentaire s'est perdu dans les méandres du net, jolis poissons et rivière, félicitations Seb,une truite de 40cm, cela fait des années que j'en ai pas touché une....

21/05/2017 13:59

ça me console......je dois avoir pleins de commentaires dans les méandres du net... :)...
Pour "la" truite de 40, tu me donnes l'idée d'un post à venir........alors Merci... :)...
et, comme me l'à dit il y a peu un "fidèle lecteur", la taille importe finalement que très peu..... (enfin!!!!....je parle de truites!!!! :) ..... :)
BiZ